Fișă de articol.

Image Alt

Sigilii bizantine inedite din colecţia Muzeului Naţional de Istorie / Sceaux byzantins de la collection du Musée National d’Histoire / Unpublished Byzantine seals from the collection of the National History Museum.

Autori
Secţiunea
  • Medalistică, Heraldică, Sigilografie, Gliptică şi Metrologie (Science des Médailles, Héraldique, Sigillographie, Glyptique et Metrologie, Medals, Heraldic, Sigillography, Glyptics, Metrology)  Articolele semnate de autor
    • Medalistică, Heraldică, Sigilografie, Gliptică şi Metrologie (Science des Médailles, Héraldique, Sigillographie, Glyptique et Metrologie, Medals, Heraldic, Sigillography, Glyptics, Metrology)
    • În acest volum
    • În publicație
Limba de redactare română
Descriptori
Excerpt On publie neuf sceaux byzantins en plomb et une moule en argent pour les boules sigillaires en cire rouge transféré de fraiche date de l’ancien Cabinet Numismatique de l’Académie Roumaine au Musée National d’Histoire de Roumanie de la République Socialiste de Roumanie.
Au début, les sceaux faisant partie de la collection du prof. N. Bănescu et, à l’exception d’un seul exemplaire (no. 4), qui a été trouvé à Dorostolon (Silistra) on ne connait pas avec certitude leur provenance.
On suppose qu’ils aient été découverts dans la région de la ville de Călăraşi, située devant Silistra sur la rive gauche du Danube. Pourtant il est bien probable que ceux-ci proviennent toujours de la capitale de l’ancien thème de Paristrion.
Le moule pour les sceaux provient de Silistra et au début faisait partie de la collection Pericle Papahagi, ancien proviseur du Lycée Roumain de la ville.
Le premier des sceaux présentés est un sceau à monogramme datant du VIe siècle, et qui cache probablement le nom d’un certain Antiochos Patricios.
Le second sceau et le plus important en même temps porte le nom de Theophylactes Dellassenos, protospathaire et stratège (le XIe siècle), le troisième porte le nom de Nichita, protospathain et membre et Chrysotriclinium du palais impérial, le quatrième appartient à un protospathaire, membre du Chrysotriclinium et jude des ”thèmes unis de la Thrace et de la Macédoine”, et le cinquième à Theodor, en tant que titulaire, straton a l’écurie impériale, tous les quatre appartenant aux XIe-XIIe siècles. Les exemplaires numéros 6 et 7 sont deux sceaux patronymiques appartenant l’un à Michail Melkomilos (Xe-XIe siècle) et l’autre à Constantin Kholides (XIIe siècle). Les sceaux numéros 8 et 9 sont uniquement de type iconographique et datent du XIe et du XIIe siècle.
Le petit moule en argent fait pour les sceaux porte le nom d’une certaine ”Barbara spatharesse” (XI-XIIe siècles).
Tous les sceaux et le moule dont on a parlé plus haut sont des documents importants pour les relations de Byzance avec la région du Bas Danube au XIe et au XIIe siècles.
Paginaţia 169-176
Descarcă fişierul
Titlul volumului de apariție
  • Cercetări Numismatice; IV; anul 1982