Fișă de articol.

Image Alt

Heraldica oraşului şi judeţului Bălţi / La héraldique de la ville et du département de Baltzi

Autori
Secţiunea
Limba de redactare română
Descriptori
Excerpt En présentant les armoiries de la ville de Baltzi, en Bessarabie (maintenant dans la République de Moldavie), pendant le XIXe siècle, l'auteur remarque les changements dus aux événements historiques qui ont marqué ce pays.
Une première mention de la localité pendant le XVe siècle est mise en rapport avec les invasions des Tartares. Depuis le XVIIe siècle les voyageurs étrangers font mention de la localité et des preuves archéologiques et documentaires s'y ajoutent.
Après la guerre russo-turque qui finisse en 1812, la Moldavie est partagée et les terres moldaves de l'autre côté du Pruth ont subi la domination des Russes.
En avril 1817 l'empereur Alexandre Ier séjournant à Baltzi, en route vers Kichinev (Chişinău), apprend la nouvelle de la naissance du fils de son frère (le futur Alexandre IL). Heureux de la bonne nouvelle, en partant de Baltzi le tsar ordonne que la petite bourgade soit promue ville.
Comme, avant l'annexion russe, le district (en roumain "ocol") de Baltzi faisait partie du département d’Iassy, la bourgade ne possédait son propre blason.
En 1826, le tsar Nikolai Ier approuva les armoiries de la Bessarabie et de ses six départements. Le blason de l'entier département d’Iassy était un cheval (voir la fig. 1), ainsi que le décret impérial décida que l'écu du département de Baltzi sera: des gueules à la tête d'argent d'un cheval.
D'après la coutume héraldique russe, les armoiries de la ville de Baltzi devaient être identiques aux armoiries de département Baltzi (voir la fig. 2).
En octobre 1845, la Chancellerie personnelle de l'empereur constata que plusieurs villes de l'empire étaient dépourvues des blasons, parmi celles-ci se trouvant, aussi, la ville de Baltzi. L’ingénieur .cadastral de la région bessarabienne, Bogdan Eitner, observa que, vu que la ville était le chef-lieu du département, elle doit avoir les mêmes armoiries (en ajoutant aussi que la ville organise plusieurs fois par an des grandes foires de chevaux.)
Quoi-que le Ministère de l'Intérieur proposa un écu différent (coupé, en chef l'écu de la Bessarabie de 1826 et la pointe chargée de l'écu du département d’Iassy (voir fig. 3), les armoiries de la ville de Baltzi sont restées similaires aux ceux de département, donc, aux anciennes armoiries moldaves.
Blasons de la "Heroldia", Bernhard Koehne, les armoiries de la ville de Baltzi conserveront la même composition, mais en ajoutant les ornements extérieurs, correspondant aux dispositions élaborées par Koehne pour les chefs-lieux des départements des régions agricoles: l'écu reçu la couronne murale d'argent aux trois tours, entourée par deux épices d'or liées au ruban rouge de l'ordre Alexandre Nevski (voir la fig. 4.)
De sort que, les armoiries de la ville de Baltzi n'ont pas changé depuis 1826 jusqu'en 1917.
Après que la Grande Roumanie fut créé, le très distingué héraldiste de Bessarabie, Paul Gore a initié la création de la Commission Consultative Héraldique (C. C. H.). De même, il imagina les nouvelles armoiries territoriales de la Bessarabie; pour Baltzi il proposa trois variantes (voir la fig. 5.) Certains événements l'ont empêché de participer aux travaux de la C. C. H. et à ce qu'il parait ces projets ne furent pas connus par ses membres. La Commission avait été fixée par la Loi du 23 juin 1921.
Les anciennes armoiries du département de Baltzi furent conservées sans changements, par le Décret Royal du 1er août 1921 (voir la fig. 6.)
Selon la coutume du pays, la C. C. H. a fixé des blasons différents pour les chefs- lieux des départements. Le 31 juin 1930, par le Décret Royal, la ville de Baltzi a reçu le suivant blason: des gueules au monticule d'argent supportant un archer moldave agenouillé, d'argent, le tout au-dessous d'une onde bleue, dont surgissent deux cannes de jonc d'or, à trois feuilles. L'écu est couronné d'une couronne murale à sept tours (voir la fig. 7.) Après la dernière guerre, pendant la période soviétique, la ville de Baltzi ne posséda pas un blason, quoi que l'héraldiste C. Bogatov, a conçu en 1986, un projet, dans l’esprit de l'héraldique "agro-industrielle" du temps (voir la fig. 8.)
À la suite de la Renaissance nationale des dernières années, la ville de Baltzi a repris l'ancien blason de 1930. Mais, en 1996, par des raisons inconnues, le Conseil de la ville, décida de reprendre ce qui fut le blason du département de 1826 (mais la Commission Nationale d'Héraldique ne l'accepta pas).
L'auteur estime que cet écu fait partie de l'armoriai districtuel et il doit rester comme tel. Quant à la ville de Baltzi, elle devra reprendre ses premières armoiries, vraiment municipales, celles de 1930, à archer moldave, qui symbolisent les luttes et la garde aux confins de la Moldavie. L'auteur propose, cependant, un autre dessin, plus correct et plus proportionné héraldiquement, ayant comme model la gravure se trouvant dans la Chronique de Thuroczi (voir la fig. 9), en le plaçant, peut-être, sur une terrasse verte; une autre partition du champ – en bourrèles où vergettes, argent-noir, ondées, pour suggérer l'eau et la terre. De plus, en accord avec les nouvelles dispositions de la Commission Nationale d'Héraldique de la République de Moldavie, les villes de la taille de Baltzi doivent avoir des tenants d'écu. L'auteur propose: deux chevaux cambrés - un pour l'ancien département d’Iassy, l'autre pour le département bessarabien d’Iassy. La composition demande aussi une banderole et une devise.
Paginaţia 487-494
Descarcă fişierul
Titlul volumului de apariție
  • Cercetări Numismatice; VIII; anul 2002