Fișă de articol.

Image Alt

Descoperiri monetare la Curtea Domnească din Târgovişte / Découvertes monétaires dans la zone de la Cour Princière de Târgovişte

Autori
Secţiunea
Limba de redactare română
Descriptori
Excerpt Pendant les fouilles de 1986 dans la zone de la Cour princière de Târgovişte on a découvert un nombre de 18 monnaies, auxquelles on doit ajouter un dénier hongrois frappé par Charles Robert d'Anjou vers 1335 - 1337. Parmi ces découvertes on doit mentionner une monnaie émise par le prince de la Valachie Dan I e r (1383-1386), un aspre de Bayezid Ier, avec la date 1390, des monnaies émises en Hongrie par Charles Robert d'Anjou de 1330 et 1311-1322?, Jean Hunyadi ou Matthias Corvin, Ferdinand I e r (1526-1564) etc., en Lituanie, par Sigismond Ier , en 1510, en Pologne, par Sigismond III, en 1589, aussi que deux monnaies modernes.
Quelques monnaies représentent des repères chronologiques dans le développement de l'établissement Târgovişte: celles de Charles Robert d'Anjou, pour la phase d'habitation antérieure à la construction de la résidence princière, celle de Dan I e r pour le moment qui a précédé la construction de la première maison princière, celles de Ferdinand I e r (1526-1563) pour la dernière étape d'utilisation du fossé découvert devant la porte d'entrée, du côté sud de la Cour. Pendant les fouilles effectuées au cours des années dans la zone de la Cour on a découvert beaucoup des monnaies dont la plupart n'a pas été publiée. En 1967, dans les fouilles effectuées autour de l'église Sainte Parascève (Sf. Vineri), incluse après la fin du XVIe siècle dans l'ensemble de la Cour on a trouvé, dans les tombes ou entraînées dans les fosses, 59 monnaies des XVe – XIXe siècles, la plupart émises en Hongrie (8) ou dans l'Empire ottoman (46). Ces dernières ont été publiées comme des découvertes isolées. En fait, la plus grand partie des monnaies ottomanes étaient groupées, 28 d'eux en deux petits dépôts, de 17 et 11 monnaies. Le premier comprenait 4 aspres de 855 A.H. (1451) et 13 de 865 A.H. (1461), le deuxième 5 aspres de 855 A.H. (1451) et 6 de 865 A.H. (1461).
On doit souligner l'intérêt présenté par la présence des monnaies de la première moitié du XIVe siècle, par la monnaie de Dan Ier et par celle de Bayezid Ier qui représente une découverte unique pour cette région. L'analyse de la composition chimique des monnaies du XIVe conduit à des conclusions intéressantes. L'étude des monnaies découvertes à la Cour princière peut donner une image de la circulation monétaire aux XIVe-XVIIe siècles à Târgovişte.
Paginaţia 309-322
Descarcă fişierul
Titlul volumului de apariție
  • Cercetări Numismatice; VIII; anul 2002