Fișă de articol.

Image Alt

Circulaţia monedelor de argint cu valoare ridicată emise de către Statele, oraşele şi autorităţile ecleziastice germane în Ţările Române în secolele XVI-XVII / La circulation des monnaies en argent à haute valeur des Etats, des villes et des autorités ecclésiastiques allemands sur le territoire roumain aux XVIe et XVIIe siècles

Autori
Secţiunea
Limba de redactare română
Descriptori
Excerpt Au XVIe siècle, à travers l'Europe, on constate une forte dépréciation de la petite monnaie d'argent et son remplacement progressif par des monnaies d'argent à valeur nominale élevée, surtout par des thalers. Notre exposé se propose de mettre en lumière, à partir de l'analyse de 212 découvertes (183 trésors et 29 découvertes isolées), datant des XVIe et XVIIe siècles, la pénétration et la circulation sur le territoire des pays roumains des monnaies d'argent à haute valeur émises par les États, les villes et les autorités ecclésiastiques allemands. Dès l'abord, afin de faciliter la compréhension des phénomènes dont il sera question, deux remarques s'imposent. C'est que, d'une part, nous nous sommes rapportées à des découvertes faites sur l'ensemble du territoire roumain, mettant entre parenthèses l'appartenance politique temporaire de l'une ou de l'autre région, et, d'autre part, nous avons mené des investigations pour chaque siècle pris à part. Cette démarche nous a été imposée par la spécificité des phénomènes qui, pour ce qui est des types monétaires en question, de l'autorité émettrice et de la modalité de pénétration, diffèrent d'un siècle à l'autre.
Dans ces conditions, sur un total de 48 découvertes (39 trésors et 9 découvertes isolées), datant du XVIe siècle, 32 trésors et 5 découvertes isolées contiennent des monnaies d'argent à haute valeur émises par les États, les villes et les autorités ecclésiastiques allemands (des écus pour la plupart). Dans leur majorité, ces dépôts sont concentrés dans la partie est du pays, en Moldavie. Par ordre décroissant, suivent les découvertes du sud du pays - de la Valachie – celles de l'Ouest - de la Transylvanie - et enfin, celles du coin sud-est du pays - de la Dobroudja.
L'analyse des découvertes monétaires apporte pourtant nombre de précisions importantes à ce sujet. Ainsi, au XVIe siècle, le marché monétaire des pays roumains était dominé par les thalers impériaux - ceux d'Autriche, de Hongrie, et de Bohême - ainsi que des États allemands, des Pays-Bas espagnols et des cantons helvétiques. Viendront s'y ajouter, à la fin du siècle, les écus provenant des Provinces Unies des Pays-Bas et les réaux espagnols.
A notre avis, les plus anciens écus qui ont circulé dans les pays roumains sont les thalers impériaux, suivis de près par les écus des États allemands auxquels s'ajoutent les émissions personnelles de la Transylvanie et de la Moldavie, respectivement de 1552 et de 1562. Nous estimons que ces écus anciens sont entrés dans la circulation monétaire effective des pays roumains plus tôt que nous le montre Tan de l'enfouissement des trésors d'origine, c'est-à-dire dès la cinquième décennie du XVIe siècle. Notre hypothèse est soutenue par des documents de l'époque qui font état de ventes de biens en écus - en Moldavie, en 1553, en Valachie en 1562, alors qu'en Transylvanie, des thalers étaient déjà émis en 1552.
Au XVIe siècle, les émissions allemandes les mieux représentées et les plus nombreuses sont les thalers de Saxe - les lignées Ernestine et Albertine, comme aussi bien provenant de la Confédération des Villes allemandes Septentrionales., ou de la zone Ouest des territoires allemands. Ces monnaies ont pénétré sur le territoire roumain par différentes voies. En premier lieu, tout ce numéraire a suivi la voie commerciale - les marchands hanséatiques, anglais, polonais, juifs et arméniens, dans le Nord et le Nord-Ouest y étant pour beaucoup. Les marchands autochtones étaient, eux aussi, pris dans cet engrenage.
Une autre voie de pénétration des monnaies allemandes au cours de ce siècle fut la voie militaire, surtout pendant les guerres anti ottomanes, sous forme de solde des troupes ou de paie des mercenaires au service des princes roumains engagés dans des luttes intestines.
Les découvertes monétaires du XVIIe siècle mettent elles aussi en évidence la pénétration et la circulation des écus des pays allemands sur le marché roumain. Ainsi, sur un total de 144 dépôts remontant à ce siècle et de 20 découvertes isolés, 75 trésors et 2 découvertes isolées contiennent aussi des émissions des États, des villes et des autorités ecclésiastiques allemands. Elles se répartissent de la façon suivante: les plus nombreuses (26 trésors) proviennent de l'ouest du pays, de la Transylvanie, suivies de près par celles des régions de l'est du pays, de Moldavie (25 trésors et une découverte isolée); viennent ensuite celles de la Valachie (22 trésors) et, enfin, celles du sud-est du pays, de la Dobroudja (2 trésors et une découverte isolée).
L'analyse des dépôts datant du XVIIe siècle a permis de conclure que les plus fréquentes sont les émissions provenant de l'Allemagne centrale, suivies, en deuxième et troisième places, par celles du sud-ouest et par celles des zones du nord.
Les plus nombreuses et les plus représentatives pièces du XVIIe siècle découvertes sur le territoire roumain sont les guldens de 28 sous émis à Embden (23 trésors) et à Oldembourg (10 trésors et 2 découvertes isolées).
Sensiblement égaux en poids à la piastre ottomane, les guldens d'Embden et d'Oldembourg eurent une large circulation, et firent très souvent leur apparition sur le marché monétaire roumain au XVIIIe siècle.
C'est toujours par voie commerciale que les monnaies d'argent allemandes à haute valeur pénétrèrent sur le marché de Pays Roumain. Mais une autre possibilité pour la pénétration de ces monnaies a constitué les emprunts pratiqués par la noblesse et les boyards des pays roumains. Et aussi bien, par la voie militaire, surtout pendant la guerre de Trente Ans.
Notre analyse se limite aux XVIe et XVIIe siècle car, à partir du XVIIIe siècle, à la suite des changements historiques et politiques survenus, d'autres types monétaires pénétrèrent sur le marché monétaire des pays roumains.
Paginaţia 273-308
Descarcă fişierul
Titlul volumului de apariție
  • Cercetări Numismatice; VIII; anul 2002