Fișă de articol.

Image Alt

Monede moldoveneşti descoperite la Suceava (I) / Monnaies moldaves découvertes à Suceava (I)

Autori
Secţiunea
Limba de redactare română
Descriptori
Excerpt L'auteur présente 36 monnaies moldaves découvertes à Suceava depuis des années. On publie pièces de Pierre Ier, d’Alexandre Ier, d’Etienne II et de Roman II.
Les sept monnaies de Pierre Ier (1377-1392) sont des gros (nr. 1-7): un exemplaire avec sept fleurs de lys dans l’écu de revers; trois monnaies avec deux fleur de lys, une légende rétrograde (en miroir) de type OVIOVIRLEPMIS au droit et une légende en latin au revers, qui présente a droite de la tête d’aurochs un lys et à gauche une croissante; un gros avec deux fleurs de lys, une légende en latin en miroir au droit et une légende allemande de type MOLDERLANT au revers. La dernière pièce est rare (la deuxième découverte) – on connaît seulement les 20 monnaies de trésor de Corlăteni, dép. de Botoşani.
Les monnaies suivantes sont 18 exemplaires de type I (nr. 8-25) – 17 gros et un demi-gros – frappées par Alexandre Ier (1399-1432). On connaît peu monnaies de ce type: le trésor Măcin, dép. de Tulcea (6 ex.), aussi que le trésor Rădăuţi (1 ex.). La monnaie divisionnaire détériorée, est la première pièce de tel sort publiée.
Les monnaies suivantes de ce prince (de type III), présentent une rose pointue au-dessous de l’écu de revers: un double gros, un gros et trois demi-gros (ces trois ont des signes monétaire – des roses pointues – près d’écu).
Les dernières monnaies d’Alexandre Ier sont deux pièces de type IV (au-dessous d’écu de revers présentent une tête d’aurochs héraldique), un gros et un demi-gros, qui ont un signe monétaire (L) près d’écu de revers.
Les monnaies suivantes sont des émissions de Etienne II (1433-1435; 1442-1447): un gros et un demi-gros de type II, qui présentent des signes monétaires au revers – Γ – au-dessous d’écu, clé/tamga et tamga/S et B en ligature à droite et à gauche d’écu. La dernière monnaie d’Etienne II est un double gros de type III (une aile dans le IIe quartier d’écu), qui a au-dessous d’écu une couronne?
La dernière pièce présentée est un gros de Roman II (1447), qui a dans le IIe quartier d’écu une tête d’aurochs dans le II quartier d’écu héraldique.
Toutes les monnaies sont mal imprimées ou détériorées; l’auteur considère qu’elles sont des rebuts ou des exemplaires démonétisées, que les réutilisaient, pour la frappe des autres monnaies.
Paginaţia 197-209
Descarcă fişierul
Titlul volumului de apariție
  • Cercetări Numismatice; VIII; anul 2002