Fișă de articol.

Image Alt

Tezaurul de monede medievale din secolul al XIV-lea de la Scrioştea, judeţul Teleorman / Le trésor monétaire du XIVème siècle de Scrioştea, dép. de Teleorman / The 14th century medieval coin hoard from Scrioştea, Teleorman county

Autori
Limba de redactare română
Descriptori
Excerpt Les auteurs présentent un lot de 38 monnaies en argent, partie d'un plus grand trésor découvert entre 1959-1961 à Scrioaştea, dép. de Teleorman, lot conservé dans les collections du Musée départemental Teleorman, à savoir: Valachie-6 pièces Vladislav Ier (1364-1377), le Tsarat de Tîrnovo-28 pièces Alexandre et Michel (1337-1371), le Tsarat de Vidin-4 pièces Ivan Sratchimir (1356-1365; 1369-1396). Les monnaies de Vladislav Ier (5 à la légende latine et 1 à la légende slavonne) ont été groupées en séries, suivant les représentations héraldiques sur l'avers et le revers des monnaies. Il est à remarquer que les monnaies à la légende latine ont un titre en argent au-delà de 875‰-900‰.
Les auteurs font certaines considérations concernant la provenance de l'argent utilisé par Vladislav Ier pour frapper ses propres monnaies: les liens politiques et économiques plus serres de la Valachie avec les territoires au sud du Danube, auxquels on ajoute les liens de parenté dynastique aux maîtres de ceux-ci - les font supposer la provenance du métal de ces contrées. A cette affirmation Ils apportent, également, un argument numismatique: les découvertes monétaires du temps de Vladislav Ier, qui attestent un nombre beaucoup plus important de monnaies bulgares et serbes en circulation, face au nombre des monnaies hongroises, ou d'autres zones.
Présentant une liste de plus de 50 découverts monétaires contenant des monnaies émises par Vladislav Ier, on indique que celle-ci étaient diffusées non uniquement sur le territoire de la Valachie, mais on les a trouvées aussi, en Moldavie (les dépôts de Siret, Suceava et Buruieneşti), dans la province de Podolie sur le territoire de l'U.R.S.S., au sud du Danube sur le territoire actuel de la Bulgarie (à Negoranovţi, Vidin, Russé, Silistra, Tîrnovo), au nord de la Yougoslavie (à Djérdap, Gospodin Vir, Prahova, Svilajnac-Ressova), sur le territoire du sud-ou est de la Transylvanie, (à Igriş)-détachant la conclusion que les monnaies de Vladislav Ier, grâce à un contenu plus élevé en argent et à leur meilleur exécution technique, ont été assez rapidement assimilées à celle étrangères, circulant dans le pays, s'intégrant en même temps à la circulation monétaire des pays voisins.
Analysant les monnaies bulgares de trésor de Scrioaştea, les auteurs montrent que les monnaies d'Alexandre et Michail ont été émises entre 1337-1371, mais que leur grande majorité est signalée après la mort de Michail, entre 1355-1371. Les monnaies d’Ivan Sratchimir se groupent comme suit: entre 1355-1365 et entre 1369-1375.
La cartographie des découvertes monétaires attire l'attention sur les faits suivants: les monnaies bulgares sont entrées dans la circulation monétaire de la Valachie avant l'émission des monnaies autochtones, les émissions d'Ivan Alexandre et Michail restent en circulation en Valachie jusqu'à la première partie du règne de Mircea l'Ancien, 1396. A la différence monnaies des d'Ivan Alexandre et Michail, qui se groupent sur tout sur la ligne du Danube et de l'Olt, celles émises par Ivan Sratchimir se dispersent en quantité beaucoup plus importantes et presque sur tout le territoire de la Valachie, arrivant jusqu'en Transylvanie et en Moldavie. Leur présence dans 25 trésors montre qu’elles sont circulées non seulement au temps de Vladislav Ier, mais également, dans une période ultérieure, jusqu'au temps de Mircea l'Ancien, leur circulation cessant, en fait, au-delà de 1400.
Après toute une série de considérations concernant le développement économique de la Valachie, les auteurs supposent que l'épuisement du trésor peut être rapporté aux grands événements militaires survenus au temps de Vladislav Ier. En égard à la chronologie des monnaies bulgares, de même que le fait qu'on ne trouve dans le trésor aucune monnaie de Radu Ier, ou d'autres successeurs de Vladislav Ier, on considère que l'enfouissement du trésor ne peut être situé qu'au-delà de 1377.
Paginaţia 106-150
Descarcă fişierul
Titlul volumului de apariție
  • Cercetări Numismatice; VI; anul 1990